Archives de catégorie : Documents

Articles techniques, photos et observations du club et de ses membres.
Cette catégories regroupe des ressources pratiques

La meilleure opposition martienne depuis 14 ans.

MARS va être la star des nuits d’automne.

Sa position haute dans le ciel (elle culmine à 45°d’élévation à Paris.)et sa grande proximité à la Terre vont permettre aux observateurs de l’hémisphère Nord de l’admirer dans des conditions inédites depuis 14 ans!

Le 6 Octobre ,la planéte rouge s’approche à seulement 62 millions de kilométres de la Terre.

A l’oeil nu ,elle brille d’un extraordinaire éclat orangé,mais c’est dans un télescope qu’il faut la voir.son diamètre apparent atteint 22,6°d’arc:c’est le 2éme de ttes les planétes visibles derriére Jupiter.

Grâce au mouvement combiné de la Terre et de Mars,il n’évolue qu’assez lentement,si bien que les observations pourront être poursuivies,jusqu’à la fin de l’année.

Côté météo martienne, le risque de tempête de sable est bien plus faible que durant la derniére opposition de 2018,où la surface est restée masquée(elle aussi!) pendant des semaines.

Alors ,bonnes observations à tous(ttes).

Chantal B.

Retour sur Terre …

Deux astronomes de la Nasa sont revenus sur Terre, vendredi 17 Avril de la station spatiale internationale ISS, retrouvant une planète confinée paralysée par la pandémie du coronavirus, covid19.

A bord Jessica Meir, Andrew Morgan (américains) et Oleg Schripotchka (russe) .

La capsule s’est posée dans les steppes du  Kazakhstan.

1er retour sur Terre  d’un équipage depuis que l’OMS a déclaré en Mars la pandémie globale. Contrairement à la tradition, l’atterrissage n’a pas été retransmis, en direct, évoquant les restrictions techniques liée à la situation épidémiologique.

Les équipes chargées de les accueillir ont toutes été testées, et équipées de combinaisons et masques .

Pas de possibilité pour nos 3 spationautes de rejoindre leur pays de résidence, aéroports fermés !

Peu avant son retour sur Terre, Jessica Meir (biologiste marine) a confié à la presse, depuis l’ISS , qu’il serait difficile pour elle de s’adapter aux nouvelles règles de distanciation sociales imposées par la pandémie de Covid 19…

– « Je pense que je me sentirais plus isolée sur Terre … »

– Si l’on me demande :  « s’il vous plait , gardez vos distances !  »

 

Vénus et les Pléiades.

En bonus: du 28 Mars au 10 Avril 2020.

la belle Vénus se frotte aux Pléiades ,alias les Sept Soeurs,alias les Sept filles d’Atlas,alias M45.

Une magnifique fratrie d’étoiles blotties sur l’épaule du Taureau.

Vous l’avez tous  vu,j’en suis sûre, aux jumelles  au cours de la soirée du 3 Avril,au plus près des jeunes étoiles.

Je vous en avais parlé dans un de mes derniers éphémérides.

Mais voilà ,même confiné ….les jours défilent et nous sommes aujourd’hui ,le 11 Avril 2020!!

Alors laissez- moi vous présenter les Pléiades:

c’est un amas ouvert,très harmonieux.

Les Pléiades portent le n°45 des objrets du catalogue Messier M45.

Les Pléiades sont visibles en hiver,toujours vers 21h,à l’Ouest.

IL est possible,suivant la position géographique où nous nous trouvons,que cette heure varie de quelques minutes.

Elles disparaissent vers la mi-Avril,donc dans quelques jours.

mais,ce n’est qu’une absence ,pas une disparition,car nous les retrouverons en Automne.

Bonne lecture.

Chantal B.

Citation d’Albert Einstein.

Bonsoir à tous,

C’est utile, il me semble de reprendre, ce 31 Décembre 2019, la citation Albert Einstein, à savoir :

« Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine !

mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.  »

Bonne soirée à tous mes fidèles lecteurs.

Astro-bises.

Chantal B.

 

 

 

Jupiter

 crédits : R.Simonazzi

 La grande tache rouge, toujours majestueuse.
Le télescope Hubble a livré de nouvelles images de la planète Jupiter (photographié le 27 juin 2019) dans le cadre d’un programme annuel d’étude sur l’atmosphère des planètes externes du système solaire.
Les clichés révèlent les changements de couleurs des bandes qui ornent la planète et qui reflètent les processus en cours, dans son atmosphère.
Bien sûr, Hubble n’est pas passé à côté de la caractéristique la plus connue de Jupiter : sa  Grande tâche rouge.
Découverte par l’astronome français Jean-Dominique Cassini en 1665.

Cette anomalie atmosphérique est en fait un anticyclone de 12.000 km  de long et de 15.000 de large au sein duquel les vents soufflent à 700 km/h !
Celle -ci est en train de se résorber (mesures de la sonde Juno) et devrait disparaître d’ici quelques  dizaines d’années.

Cette tâche est une sorte de bulle de gaz rougeâtre, flottant dans la zone tropicale sud de Jupiter.
Elle tourne et tourbillonne sur elle-même. On y voit : ceintures (bandes sombres) ou les zones (bandes claires) variation de couleurs qui correspond à une différence d’altitude des nuages atmosphériques qui varient chaque jour.


crédits : Olivier Hardy 

Les plus claires sont plus hautes et abritent des nuages plus épais, que les plus sombres.
Ces bandes sont composées de nuages de glace d’ammoniac.
En leur sein, des vents violents soufflant d’Est en Ouest, ou d’Ouest en Est.
Les dernières données issues de la sonde Juno (2018 : fin de sa mission) prennent leur source, en profondeur, dans l’atmosphère de la géante.
Dans 10 ans, en Octobre 2029, ce sera Juice ( JUpiter ICY moons Explorer) sonde européenne,qui poursuivra l’exploration de Jupiter et de ses lunes, durant 3 ans.

Chantal B.

En complément de l’article de Chantal voici quelques liens 

Wikipédia classique !
Le site des images de la sonde NASA

 

La mission Juno vers Jupiter

 

 

Chaponnay aux 3 nuits sur Mars

  •  Du 30/07/2019 au 02/08/2019, de nombreux membres du club ont participé à cet événement proposé par le club de Mars sous l’impulsion de Guy Brabant, Daniel Verilhac et des membres du club de Mars. Nous avons été chaleureusement accueillis dans cette structure et avons pu réaliser des observations impressionnantes au T600 de l’association.

 

  • Les astrophotographes du club de Chaponnay ont pu remplir les cartes et disques dur d’images sous un ciel très pur. Les observateurs quant à eux ont pu bénéficier d’une belle transparence sur les objets du ciel profond et les planètes. L’intendance sur site était maîtrisée, le confort et l’accueil très amical et  sympathique. A noter une salle mise à disposition pour les traitements des images dotée d’un accès internet. Un séjour donc très confortable.

 

  • Voici donc quelques images des membres du club de Chaponnay, durant ces trois nuits.  Les participants : Jean Louis, Roland, Nathanaël, Georges, Jean Marc, Olivier, Kevin, Bruno, Michel, Raphaël, Cyrille (le régional de l’étape)…
    Bilan est très positif tant au niveau photo que des observations.

 

Galerie de Michel avec APN et téléobjectif + T150/750 image d’ambiance, M13 dans Hercule et une belle voie lactée.

Raphael T200 F/D 5 Newton NGC6888 dans le Cygne

Bruno avec une image de la nébuleuse de l’Iris traitement en collaboration avec Jean Marc
Lunette de 130 mm , ASI 294 couleurs, gain unitaire, 30 poses de 3 mn

M57 par Nathanaël : T250 – 29 poses de 10 mn en Ha + 7 x 5 mn par couleurs, 14 x 5 mn en luminance.

Jean Marc nous propose des images tout à fait originales

Et un timelapse !

    
    

Trou noir supermassif.

Le trou noir supermassif tapi au cœur de la galaxie M87 a récemment fait la une des médias du monde entier.

Ni lui,ni la galaxie géante qui l’abrite ne sont visibles à l’œil nu,mais il est relativement aisé de localiser la position de cette dernière,sur la voûte céleste et les amateurs équipés d’un petit télescope parviennent à la distinguer,comme une petite tache ronde cotonneuse dans le ciel suffisamment protégé de la pollution lumineuse!!

M87 se situe dans la constellation de la Vierge,qui trône loin au-dessus de l’horizon sud au début des nuits printanières.

M87 est l’une des très nombreuses galaxies qui peuplent la constellation de la Vierge,celle- ci surplombe l’horizon sud,à la fin du crépuscule.en utilisant les étoiles les plus brillants de cette grande figurecéleste_Spica,Porrima,Zaniah et Vindémiatrix_qui sont visibles dans un ciel périurbain.

Bonne lectutre à tous ceux et celles qui me suivent;

Amitiés astronomiques.

Phénomenastro.Chantal B.

La Licorne (constellation de Février.)

Malgré son nom qui évoque un animal légendaire apparu depuis l’Antiquité,la Licorne (Monocéros.)est une constellation moderne.Sa 1ére mention sur une carte céleste remonte au milieu du XVIème siécle mais elle est vraiment nommée qu’à partir de 1613 par l’astronome flamand Petrus Planctius.

Située à l’Est de la célébre Orion et au Nord par l’éclatante Sirius (dans le Grand Chien),elle est dessinée par des étoiles assez discrètes dont la plus brillante Bêta atteint la magnitude 3,7.

L’Union Astronomique Internationale a classé la Licorne et ses 482 degrés en surface,en 35 éme position.

Située sur l’équateur céleste, elle est observable,pour nous ,habitants de l’émisphére  Nord,elle culmine en milieu de nuit,en hiver.

 

L’expédition de Maupertuis en Laponie….

L’expédition du 18ème siècle dans la vallée du Torne afin de déterminer la forme de la Terre par le Français

Pierre Louis Moreau de Maupertuis(1698-1759).

Dans les années 1736 et 1737,l’expédition franco-suédoise était menée par Maupertuis,mathématicien,philosophe,astronome.

Le but de l’expédition de Maupertuis était de réaliser les mesures,pour déterminer si la Terre était ronde ou aplatie à ses pôles.Une expédition similaire avait été envoyée ,en Equateur, dans la zone de la République d’Equateur actuelle.

Maupertuis était un des philosophe et scientifique important ,durant le siècle des Lumières(AcadémieFrançaise de Sciences.)

Maupertuis était accompagné d’Alexis Claude Clairaut,Charles Etienne Louis Camus  et Pierre Charles le Monnier,

tous astronomes.(comme cela était souvent le cas durant le siècle des Lumières ,ils étaient très polyvalents.

En plus de l’Astronomie ,ils étaient particulièrement intéressés par les mathématiques.

Reginald Outhier ainsi que les scientifiques suédois A.Celsius et A.Hellant faisaient partie de l’expédition,également.

Celsius un des meilleurs scientifiques connu dans l’histoire de la Suède,était professeur en Astronomie,à l’université d’Uppsala.

L’expésditoion de Maupertuis en Laponie a non seulement laissé des traces dans l’histoire scientifique ,

mais aussi dans les connaissances de la rivière du Torne.

En plus de mesurer les angles des Pôles,les membres de l’expédition ont étés contraints de faire face aux

conditions naturelles de l’Arctique.

Une base couvrant 14,3 kms a été mesurée sur la rivière gelée du Torne,à l’aide de la longueur d’un degré d’arc d’un mééridien et en utilisant la triangulation.

Le site le plus méridional était le clocher de l’église de Torne et le plus septentrional était la colline de Kittisvaara, localisée à environ 4kms au nord du centre municipal de Pello.

Un monument a été érigé à Kittisvaara appelé Maupertuis mémorial,en 1956 pour commémorer l’expédition,

et est ,aujourd’hui une distination touristique populaire.