Archives de catégorie : Documents

Articles techniques, photos et observations du club et de ses membres.
Cette catégories regroupe des ressources pratiques

Galerie Jean-Marc

Ciel Profond Jean-Marc

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Planètes Jean-Marc

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Solaire Jean-Marc

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Lunaire Jean-Marc

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Autres Jean-Marc

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Proxima b

Bonjour à tous mes lecteurs,
Certes, ce n’est pas d’hier….mais cela reste intéressant à voir ou à revoir.

PROXIMA b

Tellement loin, tellement proche.

En Août 2016, la NASA pensait avoir trouvé la perle rare : Proxima b, située à seulement 4,24 a.l
(40000 milliards de km tout de même de notre Terre.)
Elle avait l’avantage d’être la plus proche des exo-terres trouvées, jusque là.

Ni trop proche, ni trop loin de son étoile, la dénommée Proxima du Centaure.
Les données recueillies laissaient supposer la présence à sa surface d’eau à l’état liquide.

Las ! En Septembre de la même année, une étude dans Astrophysical journal letters, est venue doucher ses espoirs !
Elle a montré que Proxima b est sans doute une planète morte, car son étoile est bien trop turbulente et meurtrière en rayons X , décrypte Vincent Coudé du Foresto de l’observatoire de Paris.

Depuis la NASA mise sur Ross 128 b (exoplanète tellurique probablement rocheuse, tournant autour d’une naine rouge) dont l’étoile est bien moins meurtrière .

Certes la nouvelle candidate est un peu plus loin 9,4 milliards de km de la Terre.
Aucune sonde n’est capable de s’y rendre…..

Chantal.

Lever héliaque d’une étoile.

Qu’est-ce que le lever héliaque d’une étoile ?

À cause du mouvement de la Terre autour du Soleil, nous avons l’impression que c’est ce dernier qui se déplace dans le ciel.
Lorsque le Soleil se trouve dans une certaine région du ciel, sa grande brillance nous empêche de voir les étoiles dans son voisinage.
Au fil des jours, le Soleil change de position, permettant aux étoiles qu’il cachait d’être à nouveau visible. Le lever héliaque d’une étoile est le premier jour où celle-ci redevient visible à l’est dans les lueurs de l’aube, juste avant le lever du Soleil.

Les anciens Égyptiens avaient remarqué que le lever héliaque de Sirius, l’étoile la plus brillante dans le ciel nocturne, se produisait peu de temps avant la crue annuelle du Nil. Le lever héliaque de Sirius marquait donc le début de l’année agricole en Égypte ancienne.

Au temps des pharaons, le lever héliaque de Sirius se produisait au début du mois de juillet.
À notre époque, la précession des équinoxes a repoussé ce phénomène au début du mois d’août, mettant ainsi fin à sa coïncidence avec la crue du Nil. De toute manière, la construction du fameux haut barrage d’Assouan, dans les années 1960, empêche définitivement la crue naturelle du Nil!!!

Vous le saviez bien sûr….ce sera juste une piqûre de rappel,et ,attention aux piqûres de moustiques!!
bien présents ,au cours de nos observations.
Bon été à tous.
Chantal.

Planète Mars.

Bonjour à mes amis-astro,
C’est de la planète Mars,que je veux vous parler…..

Puisque la distance entre la Terre et Mars change radicalement lorsque les planètes tournent autour du Soleil, l’apparence de Mars change !!

Mars est maintenant brillant , et il se rapproche de plus en plus de son orbite vers son opposition de 2018 et son approche la plus proche de la Terre à la fin du mois de juillet.

Pendant ce temps, sa distance de la Terre est passée de 284 millions de kilomètres en janvier à 129 millions de kilomètres en avril, et sa taille apparente a plus que doublé.

– À l’approche la plus proche, Mars sera distanted’environ 58 millions de kilomètres, soit plus du double de sa taille apparente par rapport au disque situé en bas à droite.
-D’ici là, il va rivaliser avec la luminosité de Jupiter dans le ciel nocturne de la planète Terre.

A tous,astrophographes ou en »visuel »,je souhaite bonne observation.
Amicalement.
Chantal.

le ciel en Mai.

Le ciel en Mai

La Vierge et le Bouvier s’installent au méridien à la fin du crépuscule en Mai, deux heures plus tard au début du mois qu’à la fin.
Les étoiles principales de ces deux constellations sont faciles à trouver en prolongeant la courbe tracée par le manche de la Casserole ou le timon du Chariot, selon l’astérisme que l’on choisit pour nommer la figure dessinée par les sept étoiles les plus brillantes de la Grande Ourse.

Le grand losange du Diamant domine le sud de la voûte céleste en début de nuit.Il entoure la Chevelure de Bérénice et une large portion de la Vierge.

Cette zone semble bien vide dans les ciels urbains car les étoiles qu’elle contient sont assez peu brillantes,
mais sous un ciel noir et avec une lunette ou un télescope cette région céleste grouille de vie.
Celle-ci se manifeste sous la forme de très nombreuses petites taches cotonneuses rondes, elliptiques ou aplaties qui sont autant de galaxies lointaines contenant chacune des dizaines de milliards de soleils.

Les dernières étoiles du ciel d’hiver, celle du Petit Chien, des Gémeaux ou du Cocher, se couchent tôt à l’ouest, mais, de l’autre côté de l’écran nocturne, le ciel d’été s’impose déjà avec l’éclat rougeoyant d’Antarès au sud-est et le trio Altaïr de l’Aigle, Véga de la Lyre et Deneb du Cygne qui se répartit de l’est au nord-est.

À la fin des nuits sans Lune, l’arche de la Voie lactée est superbe dans les ciel suffisamment protégés des lumières parasites.

Cette année, Mars, Saturne et Jupiter brillent magnifiquement d’un bord à l’autre du cœur de notre galaxie.

Voilà un petit avant- goût de ce qui vous attend à Aspres,où ailleurs ,si la météo sait vous sourire!!!
Amitiés astronomiques.
Chantal.

Pâques 2018.

Bonsoir à tous,
Je ne vous parlerai,ni de Lune « bleue »,ni de pleine Lune »exceptionnelle »….

mais,cette *PLEINE LUNE DU 31 MARS* est la première Pleine Lune de printemps.

Or il résulte d’un décret du concile de Nicée de l’Église catholique romaine en 325 que le dimanche suivant cette lune est celui de Pâques.

Cette fête religieuse tombera donc le dimanche 1er avril.

Bonnes fêtes de Pâques.
Astronomiquement vôtre.
Chantal.

Mercure et Vénus dans le ciel de Mars 2018

Les deux planètes sont côte à côte ;  Mercure en élongation maximale Ouest.

Voici  les données du site PGJ pour le 15 Mars 2018  :
15 Mars 2018 15:09 18° 23′ 59″ East -0.2

Et une carte de repérage de Stellarium

Une image tout d’abord  (cliquable pour la pleine taille) qui montre le phénomène en filé : ce sont des poses espacées de 10s (environ 175) qui montrent le trajet sur la voute céleste des deux planètes le long de l’écliptique.
De nombreux avions se sont signalés sur l’image et quelques étoiles brillantes crépusculaires sont apparues durant la pose.

Une vidéo montre le tout en animation avec la diminution progressive de la luminosité lors du crépuscule.

Téléchargeable ici

Le cadran solaire de Saint Priest

 Le cadran solaire indique le temps par le déplacement de l’ombre d’un objet. Il existe plusieurs sortes de cadrans solaire,
des plus simples aux plus complexes, et leur lecture n’est pas toujours évidente à comprendre .


Sachez que l’objet est incliné à 45° à l’horizontale,  correspondant à la latitude de Saint-Priest (69800) et que l’on peut lire l’heure sur ses 2 faces.

Sur son socle sont inscrites des données astronomiques et géographiques d’un intérêt pédagogique:

-Les 4 points cardinaux / les azimuts des levers et couchers de soleil aux grandes dates de l’année  / la direction des grandes villes de France d’Europe et du monde  /  la direction des capitales dans 25 pays de l’union Européenne connotées d’une étoile  /  la direction de certains sommets,volcans,lacs ..

Pour le reste,il faut comprendre les explications qui accompagnent l’ouvrage ..

 

Curiosity le rover sur Mars

La 1ère planète à surveiller ce mois de Février, c’est Mars…
Elle brille comme Antarès…et se prépare, dans les mois à venir, à atteindre un éclat surpassant celui de la planète Jupiter.

  • Des nouvelles de  Curiosity :

Plus de 2 000 jours d’activité sur Mars pour le rover Curiosity.

Après plus de cinq ans passés à crapahuter dans le cratère Gale, belle cicatrice circulaire de 154 km de diamètre située légèrement au sud de l’équateur de Mars, et formée par un gros impact météoritique, il y a au moins 3,5 milliards d’années.

Curiosity aurait certainement besoin d’un bon nettoyage, ses roues sont quelque peu cabossées et son matériel de forage n’est plus au mieux de sa forme, mais, dans l’ensemble, le rover se porte encore remarquablement bien.
Ce n’est pas un mince exploit compte tenu des conditions rigoureuses qui peuvent régner sur Mars – tempêtes de sable, températures extrêmement basses – et alors que sa mission devait durer seulement une paire d’années !

Pourtant, clopin-clopant, Curiosity fait son petit bonhomme de chemin, se déplaçant de quelques dizaines de mètres par jour. Il pourrait aller plus vite, mais les responsables de la mission ne veulent prendre aucun risque – ce n’est pas rien de piloter un engin situé sur une planète à des dizaines, voire des centaines de millions de kilomètres de la Terre – et il y a chaque jour d’innombrables observations à faire, des images à prendre, des mesures et des tirs laser à réaliser et des données collectées à analyser ; un travail auquel participe activement depuis les locaux du CNES à Toulouse, une équipe de scientifiques et de techniciens français, car deux des principaux instruments de Curiosity (ChemCam et SAM) ont été conçus avec la participation de la France. La caméra laser ChemCam a ainsi effectué il y a quelques mois son 500 000e tir laser ;
Depuis août 2012,plus de 15 000 points de mesures ont été obtenus le long du trajet de Curiosity.

Chaque tir permet de chauffer l’échantillon visé à près de 8 000 °C et d’analyser la composition chimique élémentaire des matériaux vaporisés. SAM, quant à lui, est un laboratoire qui intègre plusieurs instruments dédiés à l’analyse de l’atmosphère et de la surface de Mars.

 
Astro-amitiés.
Chantal.